• Coach sportif à domicile 77
  • Mardi au Samedi 8H-19H
25 Jul 2021

Les 3 préjugés sur la pratique du YOGA

En tant que coach sportif certifié Yoga, j’ai eu moi-même beaucoup de préjugés sur cette pratique avant de la découvrir et de changer complètement d’avis. Je vous détaille mon retour de professionnel sur les 3 plus grands préjugés que j’avais et ceux que j’entends le plus souvent  par des non pratiquants. 

  1. Le Yoga n’est pas un sport 

« Tu fais du Yoga ? Oui mais ce n’est pas vraiment un sport, c’est trop lent, trop méditatif ». Ce préjugé, c’était ma 1ère pensée quand je suis partie en formation Yoga. Je pensais m’ennuyer par une pratique trop douce et trop lente. Mais ça, c’était avant de faire la 1ère séance de pratique. 

Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de Yoga. Le Yoga Ashtanga, le Yoga Vinyasa, le Hatha Yoga, le Bikram Yoga, le Fly Yoga et bien d’autres encore … Et selon toutes ces formes de Yoga, la pratique et l’intensité vont différer. 

Je ne vais pas vous détailler chaque type de Yoga et ses spécificités mais effectivement, en fonction du type de yoga que vous allez pratiquer, votre activité sportive sera plus ou moins intense. Le Yoga Vinyasa auquel je me suis formée, est un Yoga dynamique. C'est-à-dire qu’on enchaine chaque posture en restant au maximum 2 à 4 respirations dans chacune des postures. 

Confession intime : Je vous l’avoue, je ne pensais pas transpirer en pratiquant le YOGA et bien, je me suis trompée ! 

L’avantage du YOGA Vinyasa c’est qu’en étant fluide et dynamique, on ressent tous les bienfaits de la détente, du centrage sur sa respiration et de l’importance de la musculation tout en enchainant les postures. 

A vous de trouver le Yoga qui vous conviendra. La bonne pratique sera celle qui vous permettra de vous centrer sur vos chakras, d’être apaisé et à l’écoute de votre corps et de votre respiration. 

 

  1.  Il faut être souple pour pratiquer 

Quand on voit des belles photos de filles en grand écart, en équilibre sur une jambe, la tête en bas, on se dit rapidement que ce n’est pas pour nous, qu’il faut être souple et qu’on doit savoir mettre son pied derrière la tête pour pouvoir pratiquer. Eh bien NON. La vérité, c’est qu’être souple, c’est dangereux ! Il vaut mieux être raide pour commencer. 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que quand on est souple, on veut aller le plus loin possible sur chaque posture pour essayer d’imiter les filles des photos et comme on ne sent pas la douleur tout de suite, il suffit d’un petit centimètre de trop pour que le lendemain on sente qu’on a été trop loin. Mais ça, on ne le sentira que le lendemain, au réveil ! Et la blessure peut arriver vite. 

Alors que quand on est raide, impossible d’aller au delà de ses limites. On est bloqué tout de suite naturellement. Il y a donc beaucoup moins de blessures pour ces personnes. 

Moins de blessures, c’est une première chose positive. Cependant, je ne peux pas vous faire rêver en vous laissant penser que vous allez pouvoir faire les mêmes postures que toutes ces belles photos. Les personnes raides seront forcément limitées dans certaines positions mais le Yoga n’est vraiment pas une activité en recherche de performance. Chacun pratique à son niveau, avec ses capacités et en toute humilité. Vous apprendrez donc à pratiquer avec vos moyens et avec ce que votre corps vous permet de faire. Un bon maitre Yogi saura vous proposer chaque posture adaptée en fonction des niveaux présents dans son cours. 

Avec le temps, une pratique régulière et dans le respect de votre corps, vous pourrez tout à fait être surpris de vous sentir plus souple au fil des séances. 

La régularité sera votre alliée dans votre progression. 

  1. Ce n’est que pour les filles

« Le Yoga, c’est un truc pour les nanas ». Nous ne débâterons pas des activités physiques pour les hommes ou pour les femmes en 2021. 

Cependant, je suis forcée de constater que les magazines sont les premiers à nous montrer des femmes souples à l’extrême pour illustrer un article sur le Yoga. 

Et si je vous disais que les plus grands maitres Yogi sont des hommes ? 

Parmi ceux que j’ai découverts lors de ma formation, je vous citerai  Gérard Arnaud, Bruce Bowditch, B.K.S Liengar : des grands maitres de la pratique ancienne ou moderne et qui ont écrit des livres qui sont des références dans le monde du Yoga. 

Cette activité sportive s’adresse à tout le monde, homme ou femme et n’est absolument pas réservée à la gente féminine. Chacun doit réussir à trouver la pratique qui lui correspondra avec sa propre intensité et à l’adapter à son niveau physique. L’objectif de  toute personne doit être sa propre progression. La pratique du Yoga doit se faire sans aucune comparaison avec la position du pratiquant voisin. A nous de trouver notre propre ressenti, nos propres sensations dans notre corps, d’arriver à se concentrer et à sortir plus grand et plus apaisé après chacune de ses séances. Vous en tirerez ainsi le maximum de bienfaits. 

Votre coach, Camille

www.c-csport.fr

Résultat de recherche d'images pour "gerard arnaud"                 Image associée
 

Je vous ai détaillé mon avis sur les 3 plus grands préjugés du Yoga. J’espère avoir ainsi attisé en vous l’envie de venir essayer et donc de vous initier à cette pratique. 

Le Yoga aura toujours malgré lui un aspect méditatif. Ce sont ses sources et ses origines. Nous recherchons le calme à l’intérieur. Les différentes pratiques sont surtout des moyens pour que chacun trouve son chemin pour arriver à ce calme et à cet apaisement. 

A vous de trouver la pratique qui vous conviendra. Soyez curieux et ouvert d’esprit. 

Namaste. 


 

Camille Duchaussoy, coach sportif diplômé. 

        www.c-csport.fr


Partagez sur les réseaux sociaux :